série "climat urbain"

“climat urbain” n°1

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2900 €

“Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce… et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent.”

James A. Garfield, président des Etats-Unis, du 4 mars – 19 septembre 1881, soit 6 mois et 15 jours….. puis assassiné
“climat urbain” n°2

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2700 €

 

« Quels leurres, quelle forme neuve de disponibilité à la tyrannie agençons-nous pour demain, sous couvert de l’économisme généralisé et du pédagogisme démocratique éclairé ? »

Pierre Legendre

“Les pédagogistes, ces idéologues qui prétendent résoudre par leur nouvelle pédagogie des problèmes qu’ils ont le plus souvent créés en obligeant le système à renoncer à ses exigences antérieures.”

Elisabeth Altschull, author of the book « L’Ecole des ego »
“climat urbain” n°3

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

 

humble hommage à Edvard Munch

Le cri, le cri, toujours le cri
Benzi
“climat urbain” n°4

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2700 €

“Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants.”

Woodrow Wilson, 28 eme président des Etats-Unis 1913-1921

“climat urbain” n°5

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2700 €

 

“La violence serait ainsi, en l’homme, la marque de son animalité première : il subsisterait en l’homme une agressivité originelle.”

Les éthologues

et pourtant :

 “aucun autre mammifère ne tue les membres de son espèce

Henri Laborit
“climat urbain” n°6

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

3000 €

L‘ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l‘équation.”

Averroès
“climat urbain” n°7

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2800 €

“L’Ahimsa (non violence)……. oui? non?”

Gandhi en était persuadé…. et moi je ne sais pas.

surtout quand il dit aussi :

“Là où il n’y a le choix qu’entre la lâcheté et la violence, je conseillerai la violence”

Benzi
“climat urbain” n°8

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

“Dis-moi, quelle violence est pire que le silence”

JEAN-PIERRE GUAY Poète, romancier québécois 
“climat urbain” n°9

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

“Liberté, Droit, Justice, affaire de mitraille !

Pour un lambeau d’Etat, pour un pan de muraille,

Sans pitié, sans remords, un peuple est massacré.

– Mais il est innocent ! – Qu’importe ? On l’extermine.

Pourtant la vie humaine est de source divine :

N’y touchez pas, arrière ! Un homme, c’est sacré !”

 
La guerre  poème de Louise Ackermann
“climat urbain” violences faites aux femmes n°10

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2000 €
Violences faites aux femme :
“par la vierge vendue qu’on a déshabillée,”
Francis Jammes
“climat urbain” n°11

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2000 €

“Hélas ! je n’étais pas fait pour cette haine

Et pour ce mépris plus forts que moi que j’ai.

Mais pourquoi m’avoir fait cet agneau sans laine

Et pourquoi m’avoir fait ce cœur outragé ?”

Paul Verlaine
“climat urbain” n°12

des forts des faibles….

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

“Le monde est ainsi fait au justice divine

mêlant à profusion les différents destins 

que serait-il ce dieux à l’unique narine

si seule l’odeur des forts nous empestait sans fin?”

Potiron
“climat urbain” n°13

“Indignez-vous”

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2000 €

“Prenez le relais, indignez-vous ! Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle  internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.”

Stéphane Hessel

au sujet des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon)

Thierry Breton  dans le journal “Les Echos” disait :

“Verra-t-on s’opérer un démantèlement par grandes géographies, par activités… ? Je ne le sais pas. Mais ma conviction est que ces empires ne pourront pas rester en l’état. Ils captent trop de valeur, et cela va immanquablement s’apparenter à des rentes”.

—————–

Lors d’un entretien avec Mark Zuckerberg (Facebook), Thierry Breton lui a plusieurs fois répété “Payez vos impôts, n’essayez pas de jouer au plus malin

Thierry Breton est un dirigeant d’entreprises et homme politique Français. En 2019, il a été nommé commissaire européen, chargé de la politique industrielle, du marché intérieur, du numérique, de la défense et de l’espace.

“climat urbain” n°15

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

“La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires, disait Georges Clemenceau”

Ne peut-on pas dire que la finance est une chose trop grave pour la confier à des Banquiers?

Potiron
“climat urbain n°16”  Banksters stade 1

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2700 €

“Je suis un libéral qui a toujours admiré le monde financier et ses opérateurs. Je n’aurais pas, sinon, choisi de couvrir pour Le Monde depuis 25 ans l’univers de Wall Street et de la City.

Mais depuis la crise, je suis un libéral qui doute, un déçu du capitalisme, un angoissé de l’avenir. J’ai cherché à comprendre les racines profondes de cette transformation personnelle. Ce carnet de route sans complaisance est à la fois un voyage intérieur et une enquête sur un monde très fermé, celui des Banksters, dominé par l’opacité et… l’impunité.”

Marc Roche
livre  “Les Banksters”

“climat urbain n°17” 
allégorie des Banksters stade 2

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

3000 €

 

“Ce capitalisme financier, il me semble aujourd’hui en connaitre suffisamment les déviances, les turpitudes, la barbarie, et au bout du processus la sottise, pour dénoncer la pulsion de mort qui se dissimule sous chacune de ses manifestations.”

Claude Mineraud
livre “Un terrorisme planétaire le capitalisme financier”

Et si la “troisième voie”, vieille utopie reprise par de nombreux penseurs depuis le 19e  siècle, devenait aujourd’hui un projet à tenter, “un pas en avant” pour sortir de cette économie dérégulée et délétère qui profite à 2500 milliardaires dans le monde sur une population de :

7 794 799 000 soit (0,000032%)….. 

Potiron 
“climat urbain” n°18

 

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

1800 €
“Les événements à l’origine de la crise financière mondiale de 2008, ainsi que les scandales qui sont apparus au grand jour dans son sillage – des manipulations du LIBOR (taux interbancaire offert à Londres) à la violation des règles internationales  et au blanchiment d’ argent – constituent un catalogue d’échecs de la culture régnant dans certaines des institutions financières mondiales.”
 
Jean-Claude Trichet.

Il a été directeur du Trésor de 1987 à 1993, gouverneur de la Banque de France de 1993 à 2003, et président de la Banque centrale européenne de 2003 à 2011.

“climat urbain” n°14

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

“Mais en parallèle, un mouvement de “re-légitimation” de l’entreprise est en cours. Les grandes entreprises ont compris que la responsabilité sociétale ne pouvait plus être une simple posture. Celles qui n’ont pas de “raison d’être” allant au-delà de la satisfaction des actionnaires commencent à avoir du mal à recruter des jeunes. Celles qui ne satisfont pas aux exigences de “sustainability” verront peu à peu fuir leurs clients. Celles qui n’associent pas leurs salariés aux “fruits de la croissance” se condamnent à terme. Le tout devrait s’accompagner d’un retour de l’éthique. La chute de Carlos Ghosn – et son remplacement par Jean-Dominique Senard, auteur du rapport sur la “raison d’être” en est le meilleur symbole.”

Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L’Usine Nouvelle
“climat urbain” n°19

 

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

2500 €

Wikipédia : Le scandale Enron, est un cas de fraude et de manipulation financière découvert en 2001, qui s’est soldé par la faillite de l’entreprise Enron, un temps septième capitalisation des États-Unis, et par le démantèlement et la disparition de facto de son auditeur Andersen. Il s’agit à l’époque de la plus grande faillite de l’histoire américaine.

———————
“En pratique, c’est l’affaire Enron  qui a révélé urbi et orbi le caractère pernicieux des stock-options. Cette arnaque montée au sein d’une grande société américaine intervenant dans le secteur de l’énergie est trop compliquée pour en faire ici le récit détaillé, mais on peut en retenir simplement ceci : les dirigeants d’Enron ont trafiqué les comptes de leur société, ont produit de faux bilans, ont pratiqué des dissimulations et des mensonges de grande ampleur pour protéger le titre en Bourse et en gonfler artificiellement la valeur, faisant croître ainsi leur propre rémunération qui était devenue colossale.”

Alain Dunoyer de Segonzac, Florence Duhamel

dans leur livre “La mécanique du pire. Mondialisation, financiarisation, développement

“climat urbain” n°20

acrylique sur toile 100 x 100 cm   (39,37 x 39,37 in)

1500 €
 
“Par les quatre horizons qui crucifient le Monde,
 
par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe,
 
par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains,
 
par le malade que l’on opère et qui geint
 
et par le juste mis au rang des assassins :
 
Je vous salue, Marie.”
 
Francis Jammes